VENDEUVRE-SUR-BARSE

Um VENDEUVRE-SUR-BARSE
  • Vendeuvre-sur-Barse était une bourgade gauloise du territoire des Lingons, traversée par la voie romaine Troyes-Langres. Elle existait probablement avant le 1er siècle avant JC. Les Vandales, qui s'y installèrent, la désignèrent comme Vandalorum opera , puis Vandopera .Le nom de Vindovera apparaît vers le 6ème siècle. Sa forme originelle vient de Vindobriga signifiant la colline blanche. Un peu de géographie : 1686 habitants en 1790 - 2623 habitants en 1999 Nom des habitants : les « Vendeuvrois » 5194 hectares en superficie Région agricole humide : Champagne humide Région géographique : Forêts méridionales de la Champagne humide. Un peu d'histoire : Le nom de cet ancien bourg « Vindovera » figure sur les monnaies mérovingiennes. Il dut y avoir un atelier monétaire car des pièces de Chrodoaldus, frappées à Vendovera, ont été retrouvées. Au 12ème siècle, le commerce à Vendeuvre était déjà important. Elle possèdait quatre foires par an jusqu'à la Révolution, les jours de Saint-Antoine (17 janvier), Saint-Georges (23 avril), Saint-Jean (24 juin), et de Saint-Luc (18 octobre). Et, un marché hebdomadaire se tenait le lundi. Seule la foire de la Saint-Georges, après avoir refait surface en 1958, a survécu jusqu'à nos jours. La halle, où avaient lieu ces foires, a été démolie en 1902, reconstruite la même année, puis définitivement rasée dans les années 1990. Il existait une maladière, ancienne léproserie, dès 1378 et jusqu'à 1642, qui a été transformée au 19ème siècle en habitation. La commune conserve une tradition viticole depuis fort longtemps. Il existait déjà des pressoirs banaux en 1656. La société viticole, fondée en 1888, fête régulièrement la Saint-Vincent : c'était la 112ème fois en l'an 2000. Elle perpétue le souvenir du temps où nombre d'agriculteurs cultivaient aussi la vigne avant l'invasion du phylloxera. L'industrie mécanique, qui fit le renom de Vendeuvre grâce à la production de machines à battre, de locomobiles, puis de tracteurs agricoles, avait des antécédents puisqu'on y travaillait le fer aux « Grandes et Petites Forges ». La forge qui existait en 1846 était construite sur la Barse, à l'endroit dit « Les Grandes Forges », où existait autrefois une des forges signalée dans le poème de Nicolas Bourbon. Une autre forge occupait l'emplacement du lieu dit « Les Petites Forges ». Nicolas Bourbon était fils d'un maître de forge et a écrit un poème en latin sur le travail du fer, De ferraria, en 1517. Ce poème a presque été considéré comme un traité ancien de métallurgie. Les forges furent exploitées du Moyen-Age jusqu'en 1540. Elles ont produit des boulets de fer pour bombardes et canons. Le minerai destiné à fournir la forge était extrait sur la colline des Minières dans le voisinage des forges. La ville comptait aussi une faïencerie. Une faïence de très bonne qualité ainsi qu'une poterie rouge supportant très bien l'action du feu y étaient fabriquées. Elle appartenait au Baron Pavée-de-Vendeuvre, puis en 1850, était tenue par Schmidt. Le musée des Arts et Métiers de Paris possède une pièce en blanc de cette fabrique dans ses collections. La Sainterie. En 1842, le sculpteur Léon Moynet créa une manufacture d'art chrétien qui fabriquait des productions en terre cuite saint-sulpicienne. Il les présentait dans une magnifique salle d'exposition néo-gothique. A partir de 1890, Honoré Nicot développa la manufacture, et peupla les églises de France et des colonies françaises de ces productions. Patrimoine culturel : Église Saint-Pierre du 16ème siècle. Elle fût détruite au cours des guerres du 15ème siècle et trouva son style actuel lors de la reconstruction entre 1510 et 1530. A nouveau très abîmée en 1940, elle fût très bien restaurée après la guerre et rendue au culte en 1963. En forme de croix latine, son intérieur renferme de véritables trésors, tels que le maître-autel, les fonds baptismaux, le retable de marbre noir? Le portail nord-est orné de deux baies flamboyantes, surmontées de deux petites fenêtres cintrées, elles-mêmes séparées par des pilastres et colonnettes. Des statues de Saint-Pierre, Saint-Paul et Saint-Jacques se trouvent sous des frontons triangulaires à volutes, le tout étant englobé par un grand arc en plein cintre, sobrement orné de deux médaillons. Une série de quinze tableaux du 17ème siècle ornent également l'intérieur de l'église. L'église a été classée « Monument historique » le 6 juillet 1907. Ouverte en juillet et août de 14h30 à 18h30 Église sous le vocable de la Nativité de la Sainte-Vierge sur le domaine privé de Valsuzenay. Ce domaine est un ancien village qui existait déjà au 11ème siècle car l'église remonte à cette époque. La source du ruisseau du Potelet aurait des vertus miraculeuses selon une légende : un charretier, embourbé avec son attelage, implora le secours de la Sainte-Vierge qui ne se fit pas attendre. Il réussit à s'en sortir et à l'emplacement du trou bourbeux, jaillit un clair ruisseau auquel on accorde la vertu de guérir les fièvres. Le pèlerinage qui avait lieu le 8 septembre attirait des foules importantes pour boire l'eau de la fontaine. Une chapelle a été construite au-dessus de la fontaine. Château fort du 12ème siècle. Il se présentait comme un polygone irrégulier. Un donjon, séparé de la forteresse par des fossés, se trouvait sur la motte nord-est. Il a été détruit sur ordre de Louis XI. Aujourd'hui, il reste le bâtiment d'habitation du 17ème siècle. Les façades et toitures du château sont classées « Monument Historique » tandis que le colombier et l'orangerie sont inscrits à « l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques » depuis le 10 avril 1981. Louis XIII séjourna au château du 27 septembre au 1er octobre 1631. Cet édifice appartient maintenant au département et à la ville de Vendeuvre. Chaque année, un spectacle son et lumière « Vindovera » se déroule dans le parc du château durant l'été.. En sortant de Vendeuvre, deux forts détachés, le Chaffart et le Fort Brochot, complétaient le système de défense du château fort. Il n'en reste aujourd'hui que les noms dans les forêts. Village fleuris : Trois Fleurs Patrimoine naturel : Le territoire de la commune est relativement vaste et comprend une importante partie boisée. Le bourg est situé à la naissance de la Barse qui sort au-dessous du château sous un mur de la Renaissance. Le parc du château de Vendeuvre est aussi riche d'arbres remarquables. Certains ont été déracinés par la tempête du 26 décembre 1999, mais des hêtres et des platanes magnifiques ont résisté. Quant à la chapelle construite au-dessus de la fontaine, elle est également entourée de chênes magnifiques. On suppose que le plus ancien serait millénaire alors que le plus jeune n'aurait que 500 ans !!! Informations pratiques : Borne camping car, passage Mesgrigny. Jetons en vente à la Maison de la Presse, Garage Calais, "Aux 3D", boulangerie "Aux Délices"
Einen Kommentar abgeben

Schreiben Sie Ihre Kommentare über Vendeuvre-Sur-Barse :

  • Schrecklich
  • Schlecht
  • Durchschnittlich
  • Gut
  • Ausgezeichnet
Es gibt noch keine Kommentare zu Vendeuvre-Sur-Barse, schreibe die erste zu verlassen !